The water instinct blog

SUJETS: Conseils de pro

Pourquoi je ne progresse pas ?

Les personnes qui commencent la natation s’attendent souvent à faire des progrès plus rapidement que ce qui est vraiment possible. Cela conduit inévitablement à la frustration, en particulier lorsque vous n’arrivez pas à nager le nombre de longueurs que vous aimeriez ou que vous n’arrivez pas à développer le style de nage que vous espériez. C’est très fréquent chez les nouveaux pratiquants d’un sport et ça peut souvent conduire à l’abandon total de tout exercice physique.

Tout cela est lié à nos émotions, mais aussi à l’établissement d’objectifs réalistes en relation avec nos propres aptitudes et nos propres capacités physiques.

Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à bien nager ?

C’est la question que beaucoup d’entre nous se posent juste après avoir commencé la natation. Nous nous comparons inévitablement à de meilleurs nageurs, ce qui peut souvent être extrêmement frustrant. Cela peut également dépendre des méthodes que notre entraîneur utilise pour nous enseigner la bonne technique.

Les bons entraîneurs se rendent compte que les débutants n’ont pas eu le temps de développer les bonnes facultés motrices pour nager correctement, quel que soit le style de nage sur lequel ils se concentrent. À cet égard, nous savons que les instructions verbales doivent être appuyées par des aides visuelles : observer et tenter de mémoriser implicitement constitue la stratégie la plus efficace pour atteindre le standard technique de natation que l’on vise. L’idée c’est de faire des mouvements de natation un automatisme. Apprendre à automatiser ces mouvements demande du temps et beaucoup de pratique, ainsi que l’aide d’experts.

Pourquoi je n’arrive pas à faire autant de longueurs que je veux ?

La quantité c’est quelque chose que même les nageurs les moins expérimentés utilisent pour évaluer leurs compétences. Néanmoins, c’est aussi un critère qui peut facilement conduire à la frustration. Pour éviter cela, il est extrêmement important de définir des objectifs réalistes correspondant à vos capacités, et être prêt à s’entraîner dur.

C’est bien de se fixer des objectifs aussi ambitieux que possible, mais ils doivent être à votre portée. Beaucoup de variables doivent être prises en compte à cet égard : votre motivation, votre niveau actuel, le temps dont vous disposez pour l’entraînement et, bien entendu, les effets que vos émotions peuvent avoir sur l’exercice physique.

Un environnement sportif sain peut se juger par le nombre relativement faible de personnes qui abandonnent. Il s’agira d’un lieu qui offre un entraînement soigneusement planifié en fonction d’objectifs particuliers. Par exemple, il serait irréaliste de s’attendre à ce que tous les participants à un cours pour enfants ou pour adultes atteignent le même niveau technique en même temps. Autant d’attention que possible doit être portée sur l’individu. Mais ce n’est pas tout, un environnement sportif qui encourage les gens à rester est également le genre d’endroit où les entraîneurs passent suffisamment de temps avec chaque débutant, afin qu’il ou qu’elle apprenne tous les mouvements exigés par une nage techniquement correcte.

—————

Source : Psicologia dello Sport e del Movimento Umano – Zanichelli – 2017
Psicologia Applicata allo Sport – Pietro Delfini – Franco Angeli – 2016
Ecrit par:
Arturo Mugnai

Arturo Mugnai

Arturo Mugnai est né en Toscane en 1990. Après avoir fait de la compétition comme nageur dos, il a étudié la psychologie tout en continuant à écrire et à se passionner pour la natation. Après avoir obtenu son premier diplôme puis sa maîtrise, il est devenu psychologue du sport. Il croit fermement que le côté psychologique est vital pour tous les sportifs, même ceux qui pratiquent des sports nautiques. En d’autres termes, vous n’oublierez jamais votre premier amour.

ALL POSTS FROM THE AUTHOR:
Publié dans:Conseils de pro
YOU MIGHT ALSO BE INTERESTED IN...

LEAVE A REPLY

Leave a comment