The water instinct blog

SUJETS: Conseils de pro

SWIM KEEL, l’accessoire d’entraînement complet

Pour bien nager, il faut être bien positionné(e) dans l’eau. Ce n’est pas qu’une question d’efficacité mais aussi de santé. Allongé dans l’eau sur le ventre, le dos se creuse souvent, créant ainsi un traumatisme postural. Lesté sur sa partie basse, le Swim Keel, fait office de véritable contrepoids. Comme planche ou pullbuoy, son design unique permet au corps de rester totalement aligné, soulageant ainsi cervicales, dos et épaules.

1E358-95-swim keel 1E358-65-swim keel 1E358-55-swim keel

2 utilisations santé
Un alignement parfait bon pour le dos, les épaules et les cervicales

Quand on veut neutraliser le haut ou le bas du corps pour travailler membres inférieurs ou supérieurs, on utilise une plancheou un pullbuoy. Mais ces deux accessoires flottants créent un déséquilibre dans l’alignement du corps. Il faut produire des efforts de gainage considérables pour rester aligné(e) pendant la nage. Le Swim Keel, grâce à sa partie lestée, fait contrepoids et annule ce déséquilibre assurant un alignement parfait.

travail ondulation

 

 

 

 

> protecteur du dos et des cervicales
Avec une planche traditionnelle, on creuse le bas du dos et les cervicales lors de la prise d’air. Cette posture entraîne des tensions musculaires au niveau du rachis. Avec le Swim Keel, le corps reste allongé sans être cambré(e). Grâce à la position en flèche des mains sur la partie lestée, l’alignement est parfait. L’accessoire va s’enfoncer dans l’eau assurant une position du corps qui respecte les courbures naturelles du dos. Le + pour le repos des cervicales : associer le Swim Keel à un tuba frontal pour ne pas sortir la tête de l’eau.

> anti-traumatique pour les épaules
31% des nageurs réguliers se blessent aux épaules. Le Swim Keel neutralise les contraintes sur les épaules qui se retrouvent plus basses et surtout alignées au reste du corps, les mains étant sous l’eau.

travail renforcement haut corps

 

 

 

 

 

 

> bon dos
Le Swim Keel d’arena se révèle une alternative probante au pullbuoy traditionnel. Il assure en effet plus de stabilité (moins d’oscillations sur les côtés) et un meilleur alignement, les pieds et les jambes remontent juste à la surface de l’eau.

Le Swim Keel d’arena s’avère aussi être un outil de renforcement musculaire. Selon sa position, il peut produire une instabilité dans l’eau qui contraint à un gainage naturel qui va mobiliser le bas du dos, les abdominaux et les obliques. Démonstration avec deux positions.

Gainage comme planche
travail renforcement bas corps

Position : les mains prennent appui sur la partie haute du Swim Keel, la partie lestée reste en bas. L’accessoire est   100% immergé.

 

 

 

Gainage comme pullbuoy
travail renforcement haut corps

Position : entre les jambes, la partie lestée en haut, le flotteur (partie la plus grande) immergé.

 

 

 

 

Le Swim Keel, l’alter-ego des palmes
Associer Swim Keel et palmes, c’est LA bonne astuce. Ondulations parfaites + travail des jambes et des fesses = la garantie d’un renforcement du bas du corps efficace et de sensations de survitesse dans l’eau. Motivant !

travail alignement

 

 

 

 

Propulsion, sensations de vitesse, ondulations, meilleur placement dans l’eau (plus immergé), promesse de jambes fuselées et de fesses fermes… La nage avec palmes a ses adeptes.
Pour un entraînement encore plus tonique et dans un bon tempo, on associe les palmes au Swim Keel ! Il accompagne en effet naturellement les mouvements de balancier des ondulations. Le mouvement d’ondulation devient fluide, le battement de jambes super efficace. De vraies sensations de sirènes ou de dauphins qui s’ignorent.

Swim Keel en vente dans les boutiques arena (Bercy, Blagnac, Lyon et Marseille) ainsi que dans les magasins spécialisés.


LEAVE A REPLY

Leave a comment